Home Travail Pourquoi et comment devenir consultant en portage ?
Travail

Pourquoi et comment devenir consultant en portage ?

Les travailleurs dans le secteur du consulting ne connaissent pas ou très peu de période difficile. Malgré les crises sanitaires, les bouleversements économiques engendrés par le Covid-19, travailler en tant que consultant en portage permet de bénéficier de certains dispositifs mis en place par l’État. Voici alors pourquoi et comment devenir consultant en portage.

Profiter d’un principe de travail innovant

Le concept du portage met en place une relation dynamique à trois acteurs, soit le salarié porté (le consultant), la société de portage salarial et le client qui « achète » l’expertise du consultant. Dans ce principe de travail, il n’existe pas de lien de subordination. Le consultant doit cependant respecter son contrat de travail avec la société de portage, et son contrat de prestation avec l’entreprise cliente. Ce statut offre une grande sécurité aux indépendants et certaines sociétés, comme RH Solutions, un des leaders du marché, sont devenues de véritables spécialistes du portage salarial.  

Combiner la souplesse du travail indépendant et de la protection du salariat

Travailler dans le portage salarial est un statut qui plait aux cadres. En effet, ce type de contrat permet aux cadres de choisir leur propre mission tout en s’assurant la sécurité d’un salaire. Il aura la liberté de négocier sa rémunération, il pourra gérer son emploi du temps sans pression… En outre, le porté bénéficie du régime général du salarié avec tous ses avantages, soit la sécurité sociale, l’assurance chômage, la retraite, la prévoyance et aussi la mutuelle santé.

Parmi ces avantages à considérer, le fait d’être assuré contre le chômage pour le consultant. Dans le cas de périodes difficiles telles qu’une crise sanitaire comme le Covid19 ou encore une crise financière, le portage salarial couvre le travailleur indépendant contre ces risques.

Tester une activité en toute sécurité

Le consultant en portage a la possibilité de tester une nouvelle activité en toute sécurité. Il pourra se consacrer entièrement à son métier, sans avoir à s’inquiéter pour les responsabilités liées à son activité. Il n’a pas à gérer les responsabilités d’une entreprise, ni supporter les risques des dirigeants.

Éviter la gestion administrative

Le porté a la possibilité de se décharger des tâches administratives qui s’avèrent le plus souvent chronophages. Le consultant en portage n’est plus tenu de créer une structure juridique pour son activité, de rédiger les contrats avec les clients, de dresser les factures clients, de s’occuper du suivi de la comptabilité liée à ses missions en portage, de faire les différentes déclarations sociales et fiscales en temps et en heure… Ce sera la société de portage qui prendra en charge toutes ces formalités administratives.

Bénéficier d’un soutien et d’un accompagnement

En intégrant une société de portage, le travailleur bénéficie d’un soutien et d’un accompagnement. Il pourra profiter d’une plateforme de mise en relation avec des professionnels dans une multitude de domaines d’activités. Grâce à ce lien, il est possible de mieux cerner les différentes facettes du portage salarial.

Devenir un consultant en portage

Pour exercer le métier de consultant en portage, il faudra posséder certaines compétences et certaines qualités. Ce type de carrière nécessite en effet quelques capacités d’adaptation, un esprit de challenge et aussi une bonne fibre commerciale. Mais il faudra aussi se poser les bonnes questions.

  • Se focaliser sur la bonne cible

Il n’est pas indispensable de créer son entreprise si l’on envisage d’adopter le statut du consultant en portage salarial. Il faudra être capable de proposer une expertise que les entreprises clientes recherchent, parce qu’elles n’en disposent pas en interne. Ce professionnel interviendra dans un domaine de compétences particulier et les secteurs d’activité sont vastes (management, ressources humaines, communication, informatique…). L’essentiel sera de se focaliser sur la bonne cible en étant certain de pouvoir mettre à la disposition des clients, sa valeur ajoutée.

  • Définir une offre juste et réaliste

Sur un marché concurrentiel où les consultants ne manquent pas, il faudra se faire une place. Il ne s’agit pas de proposer à bas prix votre expertise pour gagner des clients, cela pourrait mettre en péril la viabilité de votre projet. Il sera alors question de bien définir son offre, de proposer un tarif réaliste et approprié à son niveau d’expertise.

  • Choisir sa société de portage

Il est essentiel de bien choisir sa société de portage afin que l’expérience en tant que porté se passe dans les meilleures conditions possibles.

Il faudra alors vérifier certains points comme son appartenance à un syndicat par exemple celui qui regroupe les Professionnels de l’Emploi du Portage salarial.

Opter pour les sociétés qui ont à leur actif quelques années d’expérience est également conseillé. Toutefois, se renseigner auprès des avis des salariés portés par la société est aussi un bon moyen pour s’assurer de sa fiabilité. 

Vérifier la solidité financière de la société de portage est en outre indispensable avant de conclure un contrat de travail. Si elle a une garantie financière, vous aurez encore plus d’assurance de pouvoir être payé en cas de défaillance de la société.

Author

Jean Paul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *