Home Psycho Comment savoir si on est amoureux ?
Psycho

Comment savoir si on est amoureux ?

Ah l’amour, si beau, si universel, si recherché, mais tellement peu compréhensible pour beaucoup de monde ! On s’est déjà fort probablement dit plusieurs fois à quel point on était amoureux d’une personne, et que les relations d’après ne seraient jamais plus à la hauteur de la précédente. Et pourtant, bien souvent, c’est le cas. Alors comment savoir si le sentiment que l’on ressent envers une personne actuellement est bien réel ? Comment peut-on être sûr que l’on est amoureux ?

Les questionnements quand on est amoureux

Y a-t-il des signes ou encore des critères qui nous permettent d’être sûrs que l’on est amoureux d’une personne ? Ou Jean Cocteau aurait-il raison en disant qu’il n’y a pas d’amour, mais uniquement des preuves d’amour ? Difficile à dire. Par exemple, la fidélité, qui pour certaines personnes peut être une véritable preuve d’amour, ne l’est pourtant pas pour d’autres. Il s’agit en fait d’une éthique personnelle, d’un rapport au corps, mais pas une véritable preuve d’amour envers son conjoint. Le désir sexuel ne l’est pas non plus, encore moins le fait de se rappeler de la date d’anniversaire de son bien-aimé(e).

Amour ou état amoureux ?

Dans un premier temps, il est important de faire la différence entre l’amour et l’état amoureux. Même si les deux ont les mêmes symptômes au début, c’est-à-dire une espèce de bouleversement chez soi qui, selon les psychiatres et les neurologues, pourrait être assimilé aux névroses obsessionnelles. C’est la période où la moindre chose chez l’autre nous émerveille, où l’on a des papillons dans le ventre. De manière générale, ce bouleversement n’est qu’éphémère, puisqu’il ne dure que 6 mois, voire un an tout au plus.

Après ce bouleversement vient l’apparition du véritable sentiment que l’on a envers la personne. Si dans la première phase, on se concentre surtout sur nos sentiments, nos émotions, ici on constate une métamorphose de l’emballement, on devient moins égocentré, et on accorde alors plus d’importance à l’autre. C’est comme si elle devenait indispensable dans notre vie, si bien qu’on ne se concentre plus sur notre petite personne, mais tout tourne autour de notre partenaire.

Quelles sont les preuves d’amour ?

Chaque personne peut apporter des preuves d’amour différentes, comme les différentes petites attentions, le respect, la durabilité de la relation etc. Et pourtant, d’après le psychanalyste Alain Guy, ces preuves ne prouveraient rien. L’amour serait quelque chose d’irrationnel, de magique et pourtant de bien réel qui peut tomber sur n’importe qui, à n’importe quel moment. Quand on est amoureux, on perd tellement la raison, que l’on finit par chercher du sens et de la logique à tout ce qu’on ressent. C’est pourquoi on a tendance à interroger notre partenaire pour être sûr de ce que l’on représente dans sa vie, si le sentiment éprouvé est réciproque ou pas. Et ce besoin d’obtenir de la part de l’autre des signes d’amour est en quelques sortes une preuve que l’on aime vraiment cette personne. Si on devait reformuler la pensée de Jean Cocteau, on pourrait alors dire qu’il n’y a ni amour, ni preuves d’amour. Seules les demandes de preuve d’amour existent vraiment, et c’est le fait de réclamer cette preuve en permanence qui permet d’être sûr qu’on est amoureux.

Author

Jean Paul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *